26 février 2012

 

   only ghosts

 

 

 

 

Emilie
Emi
Lie
Eau émilie ta peau
J’ai
Fin
De ta vitesse quand tu joues avec le bout de tes seins
A titiller
Le monde
A faire fondre
A tirer dessus
T’aime ça que ça glisse
De + en +
tu es ma PETITE chienne
Aux mains nues
Docile aux doigts de fée
Tu te retournes sur toi
Tu fermes les yeux
De plaisir et d’abandon
Tu mouilles avec ta langue
Le papier
L’arbre
Et la queue centenaire
Dans le bois le plus dur
Qui tremble un peu
Résistant
Creux et liquide
Tu passes tes reins
Comme un tamis
Pour faire de cet endroit

Un terrain en neigeux
Et ça viendra
Quand je fermerai les yeux à mon tour
De venir
Tu sentiras
Ecarlates et blancs
Sous un seul geste
De va et vient
Les 17 gouttes de vinaigre
Pour te faire baver sur la peau
Tous les indices
Des sexes
Mortes
Fantômes
Au loin
Cyprès sur la colline
Que tu traverses
Sans tenir la corde
Entre les gravats
Les pierres
Volca
Nique
Et tu diras
Trompette au cul
Des chimpanzés
Dans nos cages
Thoraciques
Je vous entends
Six sur cinq
Je vous entends très bien
Jouer ma musique
Cache-moi
Kacher
Dans les cheveux
Rouges
Putain c’est bon
Bordel de merde
Quel pied
ON A PRIS
Tous les 3
Coussinets
Tu as les yeux d’un chat
Putain de sa race
Continue à me faire mal
Du bien
C’est entre les deux2
Que je t’invite
J’aime ça
J’aime sentir ta pisse
Violente taper
Entre mes doigts
Filtrer l’or qu’on avait bu
Avec des crêpes
A la même bouche
Malade et verte
Mouche-moi
Baise ton amazone
Comme elle doit-être baiser
Comme elle le mérite
Oui
Car c’est écrit
Quelque part
C’est la nausée
N’est-ce pas
Que la clé
C’est le sexe
De nos malheurs et de nos joies
Indigestes
Alors si c’est la nausée
Recommence à me faire mal
Dans le cul
Tape par où je suis entrée
Tout à l’heure avec ma langue
Dans ton cul
Tu sentiras la framboise pillée
Des printemps à venir
L’escarcelle des pivoines
Et du maïs
Jeune pouce
Ta queue fera le reste
Ta queue fera jouer ton ombre
Dans la mienne
Comme un manège
Un escalier
Pris à reculons
Pendant six minutes zéro 2
Secondes
Ça ondule
Ça s’encule
Ça vient
Ça vie
C’est comme si je chiais
De l’extérieur
Quelqu’un veut me rattraper
J’accélère
Vite
C’est le monde
C’est le monde qui tourne
Autour de nous
Les cents pas
Dans le corps de l’autre
A la rencontre d’un livre
Que tout le monde a lu
Au moins une fois dans sa vie
Et moi
Sur toi
Dans l’axe
Et dans le vide
Sur cette montagne jaune
J’aimerais mettre ma bite dans ta chatte
Ouverte qui miaule
Comme c’est facile
Un doigt qui prend son temps
Un doigt dans la peau qui sonde
Tout
Se coqua colle
Après
Je suis mort
Et ça laisse des traces
A mon petit chien
Indélébile
Un peu partout
Sur ta petite culotte
Marron
Que je froisse avec mes paumes
Et la petite ficelle
S’en portera très bien
Sans nous
Des liqueurs enneigées
Assassines
Allez
Halé
Halé
Tu la vois très bien
Tu l’équilibres un peu
Tu la centres
La belle couleur que j’ouvre devant toi
Comme une porte enfoncée
Tu viens de mettre un doigt

Où c’est mouillé
Tu aimes les pissenlits
A la sauce vinaigrette
Suce-moi quand une malade
T’aime qu’on
T’aime qu’on te dise que tu es une sale petite pute
Quand tu suces une bite comme une malade
Je vois ton petit cul flamboyant
Tes langues
Tournées comme un astre autour du soleil
elle est là
elle est là
Sur la corps
Niche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par olivier aliocha à 11:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur only ghosts Emilie Emi Lie Eau émilie ta peau

Nouveau commentaire